Michel III devint empereur de l’Empire byzantin le 21 janvier 842. Alors seulement âgé de deux ans, le jeune basileus est placé sous la tutelle de sa mère, Théodora, qui prend ainsi le titre de régente (Augousta). Aidée et conseillée de Théoctiste le Logothète et de son frère Bardas, Théodora rétablit le culte des images religieuses (icones) qui avaient été détruites pendant des années par des empereurs iconoclastes. La réintroduction des icones dans les églises permit ainsi une pacification de l’empire.

Le conseil de régence ne parvint pas toutefois à s’entendre longtemps. Le tenant responsable des échecs militaires byzantins, Théocite envoya Bardas en exil en 844. Le jeune Michel grandit ainsi sous la tutelle de sa mère et de Théociste. Ces derniers n’empêchaient cependant pas ses égarements. Lorsqu’il fut question de son mariage, Michel voulut épouser sa maitresse, Eudocie Ingérina ce que refusa sa mère et Théociste ce que ses tuteurs refusèrent. Ce refus fut très mal vécu par le futur empereur qui décida alors de s’allier avec son oncle exilé, Bardas, pour renverser le conseil de régence. Ainsi,  le 20 novembre 855, Théociste fut assassiné par Bardas et Michel. Quelques mois plus tard, Théodora et ses filles furent envoyées dans un monastère où elles finirent leurs jours.

Michel devint alors Michel III et confia à son oncle Bardas une grande partie des pouvoirs politiques de l’Empire. La débauche de Michel ne fit que fut plus grande. Au fil des années, Michel III se lia d’amitié avec un macédonien, Basile, qu’il fit progressivement monter dans les grades impériaux. Il ordonna même à son nouveau favori d’épouser sa maitresse de jeunesse, Eudocie Ingérina. (Cette décision pose, d’ailleurs, encore aujourd’hui des soucis aux historiens contemporains qui peinent à déterminer l’identité du réel père des enfants de Basile, le futur Léon VI le Sage notamment). Basile montant ainsi dans la hiérarchie impériale byzantine, concurrença l’autorité de Bardas. Les deux hommes voulaient se renverser et ce fut finalement Basile qui remporta la bataille ; en mai 866, il fit assassiné Bardas.

Basile devint le co-empereur de Michel III mais cela ne lui suffisait pas. Rapidement les deux hommes empereurs rompirent leur lien d’amitié et arrêtèrent tout contact. D’après certaines légendes, ce serait ensuite avec l’aide de sa femme Eudocie Ingérina que Basile fit assassiner Michel III alors que celui-ci était ivre. Basile devint alors le fondateur de la dynastie macédonienne le 23 septembre 867.

Il faut faire attention à qui on choisit comme associé.

 

 

 

Pour tout connaître de l’Histoire byzantine

CALMET Augustin, Histoire universelle, sacrée et profane depuis le commencement du monde jusqu’à nos jours, 1767

CHEYNEY J.C. Le monde byzantin. Tome 2 : l’Empire byzantin (614-1204), PUF

EUTYCHIUS D’ALEXANDRIE, Le cordon des pierres précieuses, II, 67, (937/940)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s